Anciens télégrammes

Le livre d'or a été archivé

 
 
Il n'est plus possible d'entrer de nouveaux messages dans cette rubrique 🙂 Merci de votre compréhension !
145 messages.
a écrit le 25 novembre 2018:
a écrit le 13 novembre 2018:
a écrit le 26 octobre 2018:
a écrit le 20 octobre 2018:
a écrit le 17 octobre 2018:
a écrit le 13 octobre 2018:
a écrit le 25 septembre 2018:
a écrit le 27 août 2018:
a écrit le 21 juillet 2018:
a écrit le 3 juillet 2018:
a écrit le 13 juin 2018:
Clara Clara a écrit le 19 juin 2017:
Attention les amis, SPOILER en vue! Alors, que dire... Les deux premiers tomes de la Passe-Miroir m'ont juste éblouie par une si belle écriture, des personnages originaux à la psychologie fouillée, un univers dont on ne voudrait jamais sortir, et j'en passe... Dès les premières lignes du premier tome, j'ai été tout simplement happée dans ce monde à part! Je dois dire que l'auteure a ce talent indéniable d'arriver à attraper le lecteur uniquement en quelques mots. Dans le premier tome, on fait la découverte de ce monde après la Déchirure, du fonctionnement des arches, du caractère attachant de notre non moins attachante Ophélie, et de ce fiancé renfrogné de Thorn, tout cela d'une plume fluide, riche et très agréable à lire. Arrivée bien trop tôt à la fin de ce premier roman, j'ai dévoré le second. Là encore, nouveau coup de coeur durant ma lecture face à des personnages tous dotés d'un caractère recherché (ce qui nous change des personnages fades et sans saveurs qu'on peut lire dans d'autres romans), et quelques découvertes par-ci par-là qui indiquent le début de l'intrigue principale. J'ai également adoré Thorn, de plus en plus complexe, et que j'ai pourtant commencé à apprécier (bien malgré moi!). Et nous arrivons à ce troisième tome fraîchement paru en librairies. Lorsque j'ai appris sa sortie, je me suis littéralement jetée dessus et l'ai lu en une journée! Cependant, j'en ai un avis un peu partagé... La première des choses qui m'a un peu bloquée dès le début, ce fut cette ellipse de ans entre les tomes 2 et 3. J'avais l'impression de redécouvrir ma petite Ophélie, qui avait perdu tout le courage et l'assurance qu'elle avait acquis auparavant. Le changement brutal d'environnement en arrivant à Babel m'a aussi fait un peu bizarre, j'ai trouvé cela un peu précipité. Après un petit temps d'adaptation (pour Ophélie comme pour moi, d'ailleurs!), j'ai appris à découvrir encore un nouveau décor foisonant et cosmopolite d'un univers qui fait rêver! J'ai par contre été un peu déçue en lisant certains passages qui traînaient un peu en longueur, comme quelques scènes au Mémorial qui m'ont moins passionnée. De même pour les personnages secondaires nouvellement apparus, dont on ne connaissait pas grand chose et qui semblaient plus être là "pour l'action". Après, je ne mentionnerait pas toute la frustration que j'ai ressentie en retrouvant Thorn, ainsi que toutes ces discussions tendues entre les deux fiancés... Arg, c'était un véritable supplice!! Cela m'a tenue en haleine tout du long! Après ces quelques passages un peu longs, l'intrigue s'est mise en place, et là... J'ai de nouveau retrouvé le rythme endiablé et les mystères des deux premiers tomes! Les chapitres du point de vue de Victoire ont permis de ne pas perdre nos personnages secondaires adorés, et de renforcer les manigances obscures de ce Dieu. Et je dois dire qu'une fois terminé, on se rend compte que"la mémoire de Babel" est le tome des révélations... Que de souvenirs, de découvertes et de nouveaux mystères! Toute cette action m'a tenue en haleine jusqu'au dernier chapitre qui a fait voler en éclat mes petites déceptions du début. Un final haut en couleurs! Je me suis sentie si ravie pour Ophélie et Thorn qui ont enfin réussi à dissiper les non-dits et semblent partir sur un nouveau départ, plus soudés et déterminés qu'auparavant. Et, pour le mot de la fin, le suspens plus qu'insoutenable qui arrive à point nommé, l'arrivée de l'Autre et l'effondrement des arches... Le dernier tome promet d'être le tome des feux d'artifices, des mystères, des révélations; je sens que ça va être explosif! Seule ombre au tableau: l'attente pour lire ce bouquet final... 😉
Christelle Dabos Christelle Dabos a écrit le 18 juin 2017:
Je tenais à prendre un moment pour vous remercier du temps que vous avez vous-même consacré à l’écriture de tous ces messages 🙂 Je ne peux répondre à chacun, mais je lis tout le monde. Je suis très sensible à vos mots et à votre enthousiasme. Quant aux moins enthousiastes, je prends bien note de vos commentaires ainsi que du ton que vous avez choisi d’adopter pour me les adresser. Je remercie celles et ceux qui m’aident à progresser à travers leurs remarques constructives tout en faisant preuve de respect et de bienveillance. Que l’écharpe soit avec vous !
Eclat de Lune Eclat de Lune a écrit le 17 juin 2017:
AHAH ! Je me sens comme un devin ! Des mois plus tôt, j'avais fait un rêve prémonitoire en voyant le tome 3 de la Passe-Miroir avec une couverture verte (qu'il m'était impossible d'acheter puisque je n'avais pas assez d'argent) ! Et que vois-je en entrant dans ma librairie alors que j'étais éveillée ? UNE COUVERTURE VERTE ! ET PAS ASSEZ DE SOUS POUR ME PROCURER LE BOUQUIN ! J'ai des dons, mesdames et messieurs, AHAHAHAH ! *tousse* Pardon, je me calme... Je suis vraiment contente d'enfin pouvoir lire la suite de cette saga (oui parce que j'ai quand même fini par aller l'acheter, 'faut pas déconner >.> ). J'ai hâte de m'y plonger dès la fin de mon bac ♥ (En espérant que je ne succombe pas à la tentation avant, huhu) Je donnerai sans doute un avis plus poussé plus tard =3 Bonne journée ! /o/
Deborah Deborah a écrit le 16 juin 2017:
Tout d'abord, un grand, massif MERCI ! Mon dieu, ça fait du bien de lire un livre aussi géniale !! Je suis (bien sûr) une grande lectrice et avant de découvrir le Tome 1 en 2014 je cherchais désespérément un livre digne de ce nom qui me fasse frémir de toutes sortes d'émotions à chaque fois que je tourne une page. J'admets avoir un peu eu peur en apprenant que c'était une série parce que souvent on est déçu au fur et à mesure des tomes pour toutes sortes de raisons. Mais là chaque tome est aussi bon, même mieux que le précédent ! Même si l'attente est un peu longue entre chaque tome, ça vaut vraiment le coup. SPOILER SPOILER SPOILER, pour le tome 3, je suis un peu déçue qu'il n'y ait pas plus de développement sur l'intrigue faite autour d'Archibald, Gaëlle et Renard, j'aurais aimé en savoir un peu plus sur le comment du pourquoi ils parviennent à Arc-en-Terre !! Je réagis un peu au message de Syli qui est constructif (les explications ne vont pas toujours de paires avec les critiques donc ça fait plaisir que là oui). Pour moi "l'éviction" de certains personnages méchants fait totalement suite à la logique des précédents tomes. A chaque fois, on est laissé dans le doute, avec quelques indices (dont je passe totalement à côté pour ma part parce que je ne suis pas du tout douée en enquête ou quoi donc je suis encore plus surprise à la fin ce qui est encore mieux! bref), et le sort des méchants se règle assez rapidement quand on a découvert l'identité. Je suis d'accord pour le fils du Sans-Peur-et-Presque-Sans-Reproches, je n'ai pas trop compris d'où il sortait à la fin pour tuer le balayeur, c'était un peu incongru. Mais peut-être que l'on comprendra dans le prochain tome ?? Enfin, BIEN SUR QUE SI THORN ET OPHELIE = BEST COUPLE EVER !! Ça tient du génie même ! Leur relation tient brillamment compte de leurs caractères respectifs et de tout ce qui peut leur arriver, surtout à Ophélie. Et comme là c'est 3 ans après, encore heureux que les choses s'accélèrent e't qu'Ophélie soit changée ! En plus, qualifier Thorn de "manipulateur doublé d'un asocial" c'est limite scandaleux ! Oui dans le tome 1 il y avait un peu de manipulations (mais qui ne l'a jamais fait ?) mais clairement Thorn se révèle être celui qui se soucie le plus d'Ophélie, qui la considère comme une personne à part entière, comme une femme même, et c'est lui qui dans le fond la comprend le mieux. Il fait tout pour elle !! Certes c'est maladroit et la communication est clairement désespérante entre les deux mais c'est ce qui donne tout le charme. Mais clairement non il n'est pas manipulateur avec elle. Il ne pourrait pas être un passe-miroir si tel était le cas ! Désolée de "m'emporter" un peu mais clairement Thorn est pour moi le meilleur personnage, on le voit hélas trop peu, et j'apprécierais tellement d'avoir juste une fois un chapitre de son point de vue (s'il vous plait Christelle ?!) Sinon j'ai adoré comme d'habitude et encore une fois MERCI pour ces livres et ceux à venir que j'attendrais patiemment car je sais qu'ils ne me décevront pas !
Syli Syli a écrit le 16 juin 2017:
SPOILER DANS TOUT LE MESSAGE J'avais adoré le tome un, j'avais dévoré le tome deux... Et j'ai été un peu déçue du tome trois. Et comme on ne critique pas pour ne rien dire, j'explique! Autant j'ai adoré retrouver le monde merveilleux de la Passe Miroir, (Anima reste mon arche favorite), autant les personnages... Et j'ai eu l'impression que l'intrigue se cassait complètement la figure! Mais d'abord les personnages: Ophélie: Autant j'ai trouvé très cool et absolument réaliste cette obsession de retrouver Thorn, le bouleversement de la séparation puis de ses retrouvailles plutôt frigorifiantes... Autant j'ai pas trop aimer notre héroïne dans ce tome-ci. Passer plus de deux ans dans un mélange de deuil et de dépressions, et avoir le courage de courir après un mec chelou qui vous repousse ... bref, admettons, passons! Thorn: De tout les personnages, c'est celui qui en soit, tient le mieux son rôle à mon sens! Mais... Qu'est ce que je l'aime pas bon sang! Autant j'avais appris à l'apprécier dans le tome deux, autant je n'ai pas la résistance sentimentale d'Ophélie pour lui accorder une chance dans les rare passage qu'il s'accorde dans le tome trois. Ce mec est de mon point de vu un manipulateur doublé d'un insociale! Gaëlle et Renard: Heu... salut, caméo, coucou? J'ai trouvé ça réellement triste! On sent qu'ils oeuvrent (avec Archi) à quelque chose d'ultra important, mais... j'ai eu cette même impression que lorsque je suis un manga: une bête d'intrigue en fils rouge, mais en vrai... Andouille réussi à avoir plus d'envergure qu'eux! Archibald: un peu tombé du ciel lui aussi! Son coté "bouffon du roi" me laisse à penser qu'il est devenu une parodie de lui même, et comme pour Renard et Gaëlle, il n'y a aucune explications, aucune réelle évolution visible du personnage ou de son intrigue. En trois phrases c'est plié, et encore une fois, Archibald est évincé de l'histoire! Berenilde: Comment une femme aussi forte peu autant ne rien faire de sa vie? C'est triste! Victoire: Best perso ever de ce tome ci pour moi! Même si son mode de pensée me fait plus songer à celui d'une enfant entre cinq et huit ans que d'une petite gamine de deux, j'ai totalement accroché à son personnage, que je trouve plutôt intéressant! Mediana: Elle aurait pu avoir tellement plus d'importance dans l'intrigue! Méchante, détestée, maligne, prête à tout pour parvenir à ses fins... Elle méritait de détenir la tête d'une mafia cette gosse! Et non, évincer de l'intrigue au moment ou ça devenait réellement intéressant de se pencher sur elle, pour ne ressortir qu'une pauvre phrase de fin qui n'apprend rien, ou pas grand chose. Dommage, c'est cool d'aimer détester les méchants! Elle aurait pu en faire un bon! Ambroise: pardon? Qui ça? Dieu: Dieu hashtag meilleur caméo du monde! Le Sans-Peur-et-Presque-Sans-Reproche: déjà, ce type est dégoutant! mais autre cela.. Comme Mediana: esquive total! Le fils du Sans-Peur-et-Presque-Sans-Reproche: ce personnage est à peine présenter, et autant un perso qui surgit de nul par et qui est mystérieux c'est cool (Batman! Tintintin!!!) autant là... Nan, nan je sais pas pourquoi, j'accroche pas! Il apparait, il disparait, il réapparait, il redisparait! Point! Le vieux balayeur: Arrêtez de tuer d'un claquement de doigt scénaristique tout les persos qui ont le potentiel d'avoir une réelle intrigue réellement transcrite sur le papier, et pas juste en idée qu'on s'en fait! le Professeur/liseur: ce mec parait ultra cultivé, hyper désagréable, il à quelque chose qui pourrait vraiment en faire un personnage de quête... Et... il tombe par hasard sur un truc et à cause de ça les bouquins brûlent? Je ne sais pas quoi en penser. Lazarrus: A part le fait que ce mec génial se fait purement escroquer par Ophélie en une phrase, j'ai vraiment apprécier le placement de ce personnages dans l'intrigue! Ca c'est cool! Farouk: C'est le nouveau héros de sa fille! Pas meilleur papa de l'année, mais il a un truc bien ce type! Validé! L'intrigue: Autant le tome un faisait la présentation du monde, des arches, des personnages, de l'intrigue elle même, et donnait cet esprit de nouvelle découverte, de nouvelle odyssée bien reprise par le deux où ça balance à tout va, autant le trois... Le trois donne une impression de recommencement sur une base effritée, et c'est très dérangeant! Il n'a ni ce qui fait du un un tome magique comme tout premier livre de saga, et il rien du deux où l'on mène l'enquête! Sans parler de l'histoire de l'intrigue, c'est la façon de mener l'intrigue qui m'a déçu! Plusieurs choses m'ont parut incohérentes, et même pour Ophélie qui est maladroite, j'ai trouvé que certains choix étaient particulièrement stupides! On ne pouvait pas mener l'enquête comme dans le deux pour la simple raison que toutes les informations étaient balancées au petit bonheur la chance, arrivaient les une après les autres sans explications concrètes. Par exemple, dans le tome deux, y a ce trucs très chouette des matelas qui bloquent un ascenseur et qui figure dans le journal au début de livre, et finalement c'est l'indice manquant pour aider Ophélie dans son enquête. En relisant le livre attentivement, on pouvait faire un lien par soit même! Là non. Ce qui ressemble le plus à ça au final, c'est se placement discret du balayeur, qui revient un coup de temps en temps, et qui finalement est révéler à la fin. En soit, ça c'était énorme! C'était hyper cool! Ca semble cohérent avec le reste, on ne s'y attend pas, y a une bête d'idée le dessous... Et il crève comme une vieille andouille d'un coup de fusil! Non, non ça c'est triste! EN BREF: l'intrigue avance, les personnages se paument, dieu va nous embêter dans le prochain tome, et j'attends le quatre avec impatience (parce que je dois savoir!!!), mais dans le fils conducteur, j'ai été déçue. Il n'est pas mauvais comme livre, mais c'était trop lent et trop rapide en même temps, et tout m'a parut surfait, survolé! Et plus j'y pense, plus je déteste le couple Ophélie/Thorn! De mon point de vue féministe, Thorn (volontairement où non) l'à mener à culpabiliser pour quelque chose qui même si ça se tient, mérite pas ça! D'accord, ce personnage est froid, distant des gens, tout ce que vous voulez... Mais comment Ophélie peut elle lui répondre ce qu'elle désire lui dire et ce que lui même désire entendre si il place pas un minimum d'ambiance? Qui en vrai va aller faire sa déclaration amoureuse à qui que ce soit qui ne dégage aucune sorte d'émotion positive à votre encontre? Même si vous le connaissiez déjà? Du coup, de la même façon, j'ai pas du tout aimé qu'Ophélie s'écrase devant ça! Qu'elle réfléchisse et qu'elle se remettre en question: ok! Mais pourquoi Machin il peut pas le faire non plus?
Rhyannon Rhyannon a écrit le 14 juin 2017:
SPOILER Juste une petite question qui me trotte dans la tête. L obsession de thorn pour le desinfectant est juste un nouveau trouble obsessionnel compulsif, une maniere de compenser le fait d arrêter de fumer ( apres tout d autres que lui se jette dans le chocolat alors pourquoi pas dans le désinfectant), un choix de parfum plutot douteux, ou alors ç est un mystère dont on ne doit pas parler avant f avoir lu le tome 4.
Raphaëlle Gombault Raphaëlle Gombault a écrit le 14 juin 2017:
Bonjour! Au cours de ma relecture des tomes 1 et 2, j'ai réalisé beaucoup de choses auxquelles je n'avais pas prêté attention lors de mes précédentes lectures. Par exemple, pratiquement à chaque fois que la grand-mère de Thorn est décrite, elle est comparée à un tortue: le sourire qui s'étire sur le visage, le dos voûté, le long cou... Anima n'a pas cessé de m'étonner: les téléphones se débrouillent entre eux, les voitures se déplacent toutes seules (sécurité, économie et écologie!). Je n'ai pas encore lu le tome 3 (c'est un cadeau d'anniversaire et ma cousine, qui me l'offre, l'attend autant que moi), mais je n'ai pas résisté à la tentation de lire la première page en passant à la Fnac. Vraiment, Anima ne cessera jamais de m'étonner: les gens promènent leurs horloges comtoises comme nous promènerions nos chiens! J'ai hâte d'avoir enfin le tome 3 entre les mains, et je vous remercie pour votre plume et votre imagination! Raphaëlle
Moïra Moïra a écrit le 14 juin 2017:
Bonjour madame Dabos, sachez d'abord que je suis sans doute une de vos plus jeune lectrice ( ou liseuse ) . Toutes mes félicitations pour ce troisième tome éblouissant, ensuite, s'il vous plaît, NE TERMINEZ PAS CETTE SAGA TOUT DE SUITE ( par là je veux dire «faite encore quelques tomes » pas «écrivez le moins vite possible » , merci ) ensuite ma question, de quelle couleur est l'écharpe ? Merci .
Mercury Mercury a écrit le 14 juin 2017:
Bonjour Christelle Dabos, j'ai découvert votre saga il n'y a que quelques semaines à peine, et j'avoue que j'ai dévoré chaque tome (le tome 3 a tenu moins d'une dizaine d'heures entre mes mains...). Je vous remercie de nous faire partager cet univers fantastique que vous avez créé, et, la patience n'étant pas une vertu de nombreux de vos lecteurs : Vivement le tome 4 ! J'ai toutefois une question : en dehors des fanarts, qui sont très réussis, envisagez-vous de vous associer à l'un de ces artistes ou a un illustrateur afin de donner une idée "précise" de votre visualisation des différents personnages et/ou lieux, en plus des couvertures (l'imagination des fans est sans limite, mais je suis curieuse du point de vue de la "maman d'Ophélie") ? Encore Merci ! (et longue vie aux écharpes)

Télégrammes de l’ancien site