Foire Aux Questions #2

Sublissime Citacielle par Amélie Freteault‎

D’où m’est donc venue cette Passe-miroir ? Qu’est-ce qui m’a influencée ? Quelles sont les arches ? Quel est le dosage parfait du Nesquik ? Je réponds ici aux questions que vous m’avez posées sur le petit monde éclaté d’Ophélie !



Général – Où avez-vous trouvé l’idée de cet univers ?

En fait, ce n’est pas moi qui ai trouvé l’idée, c’est plutôt l’idée qui m’a trouvée. Elle m’est tombée dessus sans prévenir, au beau milieu d’une promenade dans un petit bois près de chez moi. J’ai d’abord vu (dans ma tête, hein, pas dans le petit bois) un visage émerger d’un miroir. Et à partir de là, ça a été un véritable big bang intérieur : Ophélie, les Animistes, le monde éclaté en arches et les principaux personnages ont tous déboulé dans ma vie sans prévenir.

Si je devais pousser un peu plus loin la réflexion, je dirais que tout ça, c’est vraiment un gros processus digestif. Je ne pense pas être spécialement originale, mais j’ai mélangé (le mélange, c’est le BIEN) ma symbolique personnelle avec toutes les œuvres qui m’ont influencée depuis l’enfance.

Général – Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Il y en a TELLEMENT. Les œuvres que je cite d’office sont les Harry Potter de J. K. Rowling, la Croisée des mondes de Philip Pullman, Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carroll et les films d’animation de Hayao Miyazaki (Le Voyage de Chihiro, Le Château ambulant).

Mais la vérité vraie, c’est qu’il y a beaucoup, beaucoup d’autres œuvres qui m’ont consciemment ou inconsciemment influencée. Prenons Marcel Aymé, par exemple : le titre de ma série est un hommage direct à son Passe-Muraille et j’ai lu et relu ses Contes du chat perché au collège. Mon goût pour l’ambiance Belle Époque me vient probablement en bonne partie des Arsène Lupin de Maurice Leblanc que j’ai dévorés pendant mon adolescence. La nuit des temps de Barjavel et La vie éternelle, roman d’Attali m’ont chacun fait l’effet d’une claque : je me demande d’ailleurs si ma fascination pour le lointain passé et les civilisations perdues n’a pas débuté avec eux. La saga littéraire L’esprit de famille de Janine Boissard m’a aussi laissé une émotion indélébile. Et au-delà des romans, il y a aussi les mythologies, les contes, les récits bibliques, les bandes dessinées, les mangas, les films, les films d’animation et les séries qui ont imprégné (et qui continuent encore d’imprégner) mon imaginaire !

Tenez : tout récemment je me suis rendue compte que la Citacielle était une véritable résurgence du Roi et L’oiseau qui a marqué ma petite enfance.

Oh, et je dois vous parler de mon papa. Voyez-vous, Monsieur Dabos Père écrit lui aussi, mais pas de la fiction. C’est un spécialiste de la célèbre énigme du Masque de fer (vous pouvez lire son enquête ici)  qui m’a fait baigner dans l’univers versaillais du 17e siècle depuis des années. Les intrigues de cour de la Passe-miroir viennent de là. Et si vous voulez tout savoir, j’ai fait de Thorn un Intendant des finances en clin d’œil à Nicolas Fouquet, l’une des grandes personnalités historiques mêlées à l’affaire du Masque de fer. Voilà, voilà. Mon papa, quoi.

Et il y a aussi les œuvres qui ne m’ont PAS influencée et auxquelles on compare pourtant très souvent la Passe-miroir : Orgueil et Préjugés de Jane Austen et Nord et Sud d’Elizabeth Gaskell. Je les ai découvertes après avoir écrit mon premier tome, justement parce qu’on m’en parlait beaucoup. Il y a indéniablement des points communs (comme quoi, je n’ai rien inventé de révolutionnaire, eh, eh) mais vraiment, n’allez surtout pas imaginer Thorn en Monsieur Darcy.

Monsieur Darcy est beaucoup plus séduisant.

Général – Vous évoquez « Dieu » : êtes-vous croyante ?

Si je revisite certains épisodes de l’Ancien Testament (le Déluge et la tour de Babel notamment), le Dieu de la Passe-miroir n’a absolument rien à voir avec le Dieu biblique. Il m’est impossible d’expliquer pourquoi sans déflorer l’intrigue, mais plus vous avancerez dans l’histoire, plus je pense que vous comprendrez.

Général – Le monde d’Ophélie est-il notre futur ?

Ce n’est pas un spoiler, car je n’en fais aucun mystère : non, le monde d’Ophélie n’est ni notre passé ni notre futur. Je le vois comme un « reflet » déformé de notre monde, ce qui me laisse une grande liberté créatrice. Je mélange sans complexe cour versaillaise et ambiance jazz, technologie steampunk et décorum antique. Ça ne m’empêche pas de me documenter beaucoup ! Que ce soit pour une scène impliquant un téléphone ou un dirigeable, je peux passer des heures à faire des recherches pour décrire correctement leur fonctionnement.

Général – Va-t-on voir toutes les arches ?

Non. Il n’y aura que quatre tomes dont deux sont déjà consacrés au Pôle et, dans une moindre mesure, à Anima. Or, il y a au total 21 arches majeures et 186 arches mineures dans le monde de la Passe-miroir ! Mais je vais m’arranger pour donner un bel aperçu des autres familles d’ici au point final.

Général – Pouvez-vous faire une liste de toutes les arches ? (Élodie)

Bien sûr !

Cliquez ici pour voir la liste des arches »

Anima, l’arche d’Artémis, maîtresse des objets.
Le Pôle, l’arche de Farouk, maître des esprits.
Arc-en-Terre, l’arche de Janus, maître de l’espace.
Babel, l’arche des jumeaux Pollux et Hélène, maîtres des sens.
Totem, l’arche de Vénus, maîtresse des animaux.
Cyclope, l’arche d’Ouranos, maître du magnétisme.
Flore, l’arche de Belisama, maîtresse de la végétation.
Plombor, l’arche de Midas, maître de la transmutation.
Pharos, l’arche d’Horus, maître du charme.
La Sérénissime, l’arche de Fama, maîtresse de la divination.
Héliopolis, l’arche de Lucifer, maître de la foudre.
Le Désert, l’arche de Djinn, maître du thermalisme.
Tartare, l’arche de Gaïa, maîtresse du tellurisme.
Zéphyr, l’arche d’Olympe, maître des vents.
Titan, l’arche de Yin, maîtresse de la masse.
Corpolis, l’arche de Zeus, maître de la métamorphose.
Sidh, l’arche de Perséphone, maîtresse de la température.
Séléné, l’arche de Morphée, maître de l’onirisme.
Vesperal, l’arche de Viracocha, maître de la fantômisation.
Al-Ondalouze, l’arche de Rê, maître de l’empathie.
L’étoile, l’arche neutre, siège des institutions interfamiliales.

Je les mentionnerai en début de tome 3, je vais voir avec l’éditeur et l’illustrateur si on peut envisager ça en image 🙂
Général – Un personnage peut-il cumuler deux pouvoirs ? (Éloïse)

Même si les grandes familles se mélangent très rarement entre elles, cela arrive et les enfants qui naissent de ces unions interfamiliales peuvent en effet cumuler deux pouvoirs. La plupart du temps, un pouvoir finira par prendre l’ascendant sur l’autre en fonction de l’affinité avec son détenteur.

Anima – Qu’est-ce qui différencie un passe-miroir d’un liseur ? (LilaJune)

Pour traverser un miroir, il faut faire preuve d’une grande lucidité, être pleinement conscient de ce qu’on est. Pour lire, il faut être au contraire capable de s’oublier complètement l’espace d’un instant pour laisser la place à la mémoire contenue dans l’objet.

Anima – Le patois des Animistes, c’est bien du belge ? (Carine)

Tout à fait ! Je ne suis hélas pas Belge moi-même (disons que je le suis de cœur) mais j’ai eu un vrai coup de foudre pour les Wallons, leurs petites expressions, leurs manières franches et leurs jolies maisons de brique. Dans mon esprit, les Animistes tiennent beaucoup des Wallons à ce niveau-là.

Anima – Quel est le pouvoir des Doyennes ? (Éloïse)

Chaque Doyenne possède à la base un animisme qui lui est propre. La spécialisation d’un pouvoir vient à la fois des parents (mimétisme) et de la personnalité de l’Animiste.  Toutefois, une femme qui devient Doyenne acquiert un statut auxquels les objets animés sont sensibles. Ainsi, tous les biens mobiliers et immobiliers publics d’Anima obéissent aux Doyennes.

Anima – Y a-t-il des sans-pouvoirs sur Anima ? (Éloïse)

Il n’y en a plus. Les Animistes, contrairement aux clans du Pôle, forment une seule et grande famille où tout le monde est le cousin de quelqu’un. Juste après la Déchirure, il n’y avait sur l’arche qui allait devenir Anima qu’une poignée de survivants. Artémis s’est unie à eux et a porté leurs enfants. Les descendants d’Artémis se sont à leur tour unis aux non-descendants : les enfants qui sont nés de ces mariages ont systématiquement développé un animisme. C’est ainsi que petit à petit, génération après génération, les sans-pouvoirs ont disparu d’Anima.

Pôle – Tous les habitants du Pôle sont-ils blonds aux yeux bleus ?

Absolument pas ! Seuls les descendants de Farouk ont hérité la pâleur de sa peau, de ses yeux et de ses cheveux et comme ils ont tendance à ne pas se mélanger du tout (bonjour la consanguinité), ils se ressemblent tous. Une grande partie de la population du Pôle n’a aucun lien de descendance avec Farouk et – j’y fais allusion dans le tome 2, mais ce n’est pas vraiment un spoiler – ils présentent bien plus de diversité.

Pôle – Combien de temps dure le trajet d’Anima jusqu’au Pôle ? (Moi)

Euh. Je l’ai su à une époque, mais j’ai oublié (voilà, vous savez ainsi de qui Farouk tient sa mémoire). En fait, le voyage en dirigeable qu’a effectué Ophélie au début de l’histoire ne s’est pas fait en ligne droite puisqu’il s’agissait d’un convoi postal avec des détours et des étapes obligées. Un voyage direct aurait été évidemment plus court mais la distance se compte en plusieurs milliers de kilomètres et un dirigeable fait une vitesse de croisière de 90km/h.

Pôle – Quels sont les pouvoirs des clans déchus ? (Tina)

J’en cite principalement quatre dans le tome 2. Entrer dans les détails pourraient gâcher le plaisir de la découverte de ceux qui ne l’ont pas encore lu, aussi je mets ma réponse en spoiler.

Les clans déchus du Pôle »

  • Les Chroniqueurs (famille maternelle de Thorn) ont un pouvoir lié à la mémoire : ils peuvent accroître leur propre mémoire comme ils peuvent fouiller, voire modifier, les souvenirs des autres.
  • Les Invisibles ont un pouvoir de camouflage : ils ne sont pas réellement invisibles mais ils manipulent la perception que les autres ont d’eux et peuvent ainsi passer inaperçus.
  • Les Narcoleptiques agissent sur les mécanismes du sommeil : ils ont un contrôle parfait de leur sommeil (on ne rigole pas, c’est HYPER utile) et peuvent aussi influer sur le sommeil des autres.
  • Les Persuasifs ont, comme leur nom l’indique, une grande force de persuasion qui leur donne un très net avantage dans les négociations et les transactions de toute nature.

Oh, et le dosage parfait du nesquik, c’est évidemment cinquante cuillères à soupe dans une demi-tasse de lait.

Si vous avez d’autres questions sur l’univers de la Passe-miroir, n’hésitez pas à les poser ! Dans la FAQ de la semaine prochaine, je répondrai à tout ce que vous voulez (ne surtout pas) savoir sur les PERSONNAGES 🙂

32 pensées sur “Foire Aux Questions #2”

  1. Bonjour,
    je m’ appelle Alissia et je lis vos livres depuis quelques temps.
    Je viens à peine de finir « Les disparus du Clairdelune », ça m’a vraiment plus…
    Je voudrais savoir(si c est possible) quand est- ce que le prochain livre sortira ?
    Je l’ attend déjà avec grande impatience 🙂
    Merci beaucoup pour votre attention (ce n’ est pas grave si vous ne pouvez pas répondre a ma question) 😉
    Au revoir.

  2. Bonjour ou bonsoir (après tout peu importe!)

    J’ai vraiment adoré le t.1, je suis tombé dessus par pur hasard et ça m’a énormément plus !
    Par la suite, j’ai dévoré le 2 !
    Mais voilà, j’ai une grande question: finalement, est-ce que Dieu a-il une véritable
    apparence? Je vous demande ça parce que dans les bribes de souvenirs, tout ce qui est en rapport avec Dieu est très flouter .

    Que le pouvoir de l’écharpe soit avec vous !

  3. bonjour-bonsoir Christelle,
    je me pose une question;
    Est ce que Ophélie aime Thorn, j’ai l’impression que non mais je ne suis pas sur (hâte de lire la suite pour savoir!! )
    Ces livres sont super !!

  4. bonjour, j’ai eu le tome 1 des fiances de l’hiver à Noël et j’avoue que je l’ai dévoré puis le 2.
    Un peu déçue que le tome 3 mais bon il faut être patiente.

  5. Si j’osais, je vous conseillerais Le Secret des Rois de Jeanne Philippe. Vos références littéraires sont exactement identiques aux miennes, vous comprendrez donc aisément les sous-entendus de cet ouvrage… Attention cependant, il nécessite une certaine ouverture d’esprit, mais je ne suis pas inquiète à ce sujet (lol).

  6. Bonsoir Christelle,
    Et voilà, vous comptez encore une fan !!!
    J’ai découvert « les fiancés de l’hiver » grâce à ma belle-fille qui me l’a offert à Noël, autant dire que je l’ai dévoré et me suis précipitée pour acheter le tome 2 avant même d’avoir fini le 1 ! (je voulais être certaine d’avoir la suite immédiatement !).
    Forcément, là je suis frustrée, coupée dans mon élan…
    Un grand merci à vous pour ces deux merveilles qui j’espère auront beaucoup de suites !!!

  7. JE LE SAVAIS IL Y A UN LIEN AVEC LE CHÂTEAU AMBULANT DE MIYAZAKI et ça me fait penser à un autre film de Miyazaki le château dans le ciel, dès que j’ai vu la couverture du premier tome j’ai dit à ma soeur : regarde on dirai Laputa et elle m’a dit mais c’est totalement ça sinon j’ai une question : comment Farouk fait-il pour conserver toute sa mémoire dans un seule carnet?😲

  8. Chère Christelle,
    Une question pour la prochaine FAQ consacrée aux personnages, s’il n’est pas trop tard : Thorn sera-t-il de retour dans le tome 3 ?
    Merci pour votre réponse et bonnes fêtes !

    1. Je viens de refermer le tome 2 et c’est la question qui me tourmente le plus !
      Merci pour ces deux merveilles. Je n’avais jamais autant aimé lire que depuis Harry Potter. Je ne pensais pas retrouver un jour cette sensation, quel bonheur ! Bravo, merci, il y a tellement à dire.
      Rendez-vous à Lyon pour une dédicace à la sortie du T3 ?

  9. Bonjour,
    Puisque la prochaine FAQ est dédiée aux personnages, pourriez vous s’il vous plaît en dire un peu plus sur les accents et type de voix des personnages : je suis en train d’enregistrer une version audio pour ma fille de 12ans qui est dyslexique et qui a très envie de lire (écouter) vos ouvrages dont lui ont parlé ses amies et sa prof de français.
    merci pour votre réponse et belles fêtes de fin d’année.

    1. Chère Christelle,

      J’ai découvert La Passe-Miroir tout à fait par hasard, et j’en suis très heureuse ! Je ne regrette absolument pas cette superbe découverte.
      Je n’ai pas les mots pour décrire mon adoration pour votre histoire si prenante, vos personnages si attachants et votre univers si bien décrit.
      Hâte de lire le tome 3 !
      Que l’écharpe soit avec vous

  10. Bonjour ou bonsoir ! Il est actuellement 3 heure du matin et je viens de terminer ma relecture du tome 2. Je me languis d’avoir le précieux tome 3 entre mes mains 🙂 Vos livres entraînent une imagination visuelle très forte, ainsi je les imagines bien en BD ou encore illustrés (cela ferait de magnifiques ouvrages, je rêve qu’un jour un tel projet ait lieu). Je vous souhaites beaucoup de réussite dans vos futurs écrits.

  11. Bonjour/bonsoir Christelle !

    Tout d’abord un grand merci d’avoir mis en place cette FAQ, c’est vraiment une super idée ! Un bon compromis pour rester en contact avec les lecteurs sans vous laisser ensevelir sous les messages, maintenant que vous êtes une auteure super-star :p Je vous avais moi-même écrit un télégramme (d’environ trois kilomètres de long) il y a quelques mois auquel vous n’avez malheureusement pas pu répondre directement … mais comme la plupart de mes questions ont trouvé leur réponse dans cette FAQ, tout va bien !

    Comme la prochaine FAQ portera sur les personnages, j’en profite pour vous poser quelques petites questions qui me sont venues à l’esprit entre temps:

    – Est-ce que Patience, Douce, Clairemonde, etc sont les véritables prénoms des soeurs d’Archibald, ou bien s’agit-il de surnoms ? J’étais convaincue qu’il s’agissait de leurs véritables noms, mais en relisant le tome 1 je suis tombée sur un passage où Ophélie se dit que « les soeurs d’Archibald étaient dignes de leur surnom » (page 325 très précisément). Du coup j’ai un doute …
    – Puisque je suis sur le sujet des prénoms, comment s’appellent les parents de Thorn ? Bon, ça n’a aucune incidence sur l’histoire … mais ça m’intrigue !
    – Comment le père de Thorn est-il mort ? Vu qu’on n’en parle pas plus que ça dans les romans j’ai pensé qu’il était simplement mort au cours d’une chasse, mais bon peut-être que je me trompe et qu’il s’est noyé dans son bain, allez savoir !
    – Une dernière question: lorsque Ophélie rencontre les Dragons dans le tome 1, elle compte douze membres dans cette charmante belle-famille (sans compter Berenilde, Thorn et sa grand-mère). Il y a donc le grand-père Vladimir, la belle-mère de Thorn, Godefroy, sa femme Irina, Freyja, son mari Haldor, les triplets et Anastasia (une autre tante de Thorn ?). Ca en fait 10… Qui me manque-t-il ?

    Eeet voilà, je m’étais promis de la faire courte et j’ai écrit un pavé (et encore, je me suis retenue *soupir*).
    Sur ce, je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année, et que le pouvoir de l’écharpe soit avec vous ! 🙂

  12. C’est la première fois que j’écris sur le site d’un auteur mais là j’en suis obligée. Je viens de littéralement dévorer les deux tomes et je suis tombée amoureuse de cet univers.
    Merci pour ce beau voyage, j’attends avec impatience la suite !

  13. Sans rire, vous êtes parfaite et absolument divine.
    J’attends vos prochains tomes avec une impatience sans pareil,

    Amicalement vôtre : Marion (pas Cotillard hein :D)

  14. Je crois que nous nous entendons sur le dosage du nesquik, c’est presque aussi succulent que la lecture de vos romans! Continuez comme ça vous êtes en train de changer ma vie ;3

  15. Alors là, avant même d’avoir fini de lire votre FAQ, je me dois de laisser un commentaire : Le roi et l’oiseau a totalement bercé mon enfance, je le connais par cœur, et encore aujourd’hui je le regarde au moins une fois par mois voire plusieurs ♥ (oui oui j’en suis complètement folle) et comme personne me comprend quand j’en parle car personne ne connaît, eh bien je suis MEGA contente de voir que non seulement une auteure que j’aime beaucoup connaît, mais qu’en plus ça a inspiré son roman 😀 (J’avoue que pour la citadelle j’y avais pensé aussi, mais comme je disais je trouve rarement des gens connaissant cet animé alors j’ai plutôt fait le rapprochement avec l’univers Miyazaki)
    Et voilà, j’ai encore envie de le regarder.

    1. Très bien vu, Sandy !
      Pour ma part, j’avais songé au « Château dans le ciel » de Miyazaki.
      Or, ce dernier reconnaît lui-même qu’il s’est beaucoup inspiré du « Roi et l’oiseau » pour ce film ! Quelle surprise de constater que les influences, les idées, se recoupent au sein d’un livre que nous aimons.
      À croire que la Toile existe aussi pour le fil imaginaire et que les artistes unis par la même sensibilité sont faits du même matériau.
      Et comme une ribambelle en papier, Christelle Dabos leur tient la main à tous. 🙂

  16. Le masque de Fer ?? Ton père s’est-il rendu à Vaux-Le-vicomte pour ses recherches ? Ce château ( qui a inspiré Versailles) propriété de Fouquet est une merveille. L’été, il est éclairé par des bougies et des acteurs en costume déambulent dans le château en te questionnant sur ta présence en ces lieux.

    1. Oui, oui, il a déjà été à Vaux-le-vicomte ! Je n’avais pas pu l’accompagner, mais je me suis en partie inspirée de ce domaine pour le Clairdelune 🙂

  17. Trop bien ta FAQ ! 🙂 Cela me redonne envie de relire les deux tomes (pour la troisième fois je crois !).
    Cela me ferait très plaisir, si tu as le temps de voir ma chaine YouTube.
    Très bonnes fêtes à toi
    Vivien le souffleur de mots

  18. Hahaha je n’avais pas du tout fait le lien avec les wallons. Venant de Bxl et sachant que vs étiez française je pensais plus à l’accent marseillais. Marrant! Je vais relire les passages différemment mtnt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *