Foire aux questions

Quand sortira la suite de la Passe-miroir ?

C’est LA question qu’on me pose le plus souvent et à laquelle il m’est hélas le plus difficile de répondre. Je ne me rends pas chaque matin au bureau où m’attend un quota de mots à écrire pour la journée, avec un salaire qui tombe à la fin du mois. J’écris au fil de mon inspiration et de ma disponiblité, prenant tout le temps qu’il faut pour laisser mûrir mes idées, puis les mettre en mots. Je retravaille beaucoup mes textes. Et j’ai la vilaine manie d’écrire des gros livres. Enfin, même une fois le manuscrit bouclé, le travail de correction avec l’éditeur peut s’étaler sur plusieurs mois ! Pour toutes ces raisons, je ne donne jamais de date, même hypothétique, mais j’avance lentement ET sûrement 😀

Allez-vous passer dans ma ville pour faire des dédicaces ?

Ce n’est pas moi qui en décide et je le sais rarement à l’avance, mais à chaque fois qu’une date et un lieu se confirment, je l’annonce sur le site et sur ma page Facebook. Mes déplacements dépendent des invitations que je reçois. De plus, pour des raisons de confort personnel, je ne voyage pas plus d’une fois par mois en dehors de la Belgique. Je m’efforce de compenser cela par une plus grande présence sur Internet !

Combien de Livres sont-ils prévus au total ?

Quatre !

Quelles sont vos influences et vos sources d’inspiration ?

Marcel Aymé m’a donné le goût de la lecture, J. K. Rowling m’a transmis le déclic de l’écriture, Philip Pullman m’a montré un horizon de possibilités, Hayao Miyazaki m’a ouvert les yeux en grand et l’univers d’Alice au Pays des Merveilles me hante presque malgré moi.

Et avec tout ça, ma foi… j’essaie de tricoter quelque chose de personnel.

D’où vient l’idée des noms de vos personnages ?

Ophélie, c’est le petit nom que je donnais autrefois aux araignées qui se cachaient dans ma garde-robe : je ne sais pas pourquoi, mais il m’est vite apparu évident quand j’ai imaginé ma petite demoiselle secrète et maladroite.

Thorn, c’est en référence à Thor, le dieu du tonnerre dans la mythologie nordique. Ça, c’est la réponse de grande personne. En fait, c’est surtout parce que, petite, j’étais amoureuse du méchant Igthorn dans le dessin animé des Gummi. Eh oui. Je sais. Chacun son passé.

Berenilde est une nordification du prénom Bérénice que j’avais d’abord donné à ce personnage. Je voulais pour elle quelque chose de doux et mélodieux à l’oreille.

La tante Roseline, parce que j’ai toujours trouvé que Roseline faisait un nom de tante épatant.

Archibald a une sonorité qui m’évoque quelque chose d’un peu désuet et en même temps de très plaisant. J’aime beaucoup la racine « archi » qui donne une impression de démesure, d’excessif : je trouve que ça colle pile-poil avec notre ambassadeur du Clairdelune.

Quant aux autres personnages, je peux passer des heures à éplucher les listes de prénoms anciens, ceux qui ne sont plus à la mode depuis longtemps. Pour les Animistes, je cherche du côté francophone ; pour les habitants du Pôle, je m’inspire de la Russie, de la Scandinavie, voire des anciens peuples germaniques.

Quel âge ont les personnages du roman ?

C’est de façon délibérée que je ne donne l’âge de personne, car l’âge est pour moi une notion subjective, une petite étiquette inutilement réductrice. Vous connaissez ces énigmes où il faut déduire l’âge d’un personnage à partir de quelques indices ? Voici la mienne :

Ophélie se situe à califourchon entre l’adolescence et l’âge adulte. Thorn est l’aîné d’Ophélie de quelques années. Archibald appartient à la même génération que Thorn. Berenilde n’est ni jeune ni vieille. La Mère Hildegarde a l’âge d’une tortue de mer et les esprits de famille celui d’un séquoia. Quel est l’âge du capitaine ?

Comment puis-je vous contacter ?

Si vous voulez laisser vos impressions de lecture, vous pouvez poster un commentaire sur le blog ou un télégramme public à cet endroit.

Si vous êtes un professionnel du livre (libraire, bibliothécaire, etc.), vous pouvez m’envoyer un télégramme privé ou contacter directement mon éditeur.

Si vous avez écrit une chronique ou dessiné un fanart que vous souhaiteriez partager avec les autres liseurs, vous pouvez passer directement par la page facebook de la Passe-miroir ou le Tumblr des Fans de la Passe-miroir pour la diffuser. Elle est faite aussi pour ça !

Répondez-vous aux messages des lecteurs ?

Entre les messages privés, les messages publics et les messages sur Facebook, je suis archi-gâtée mais je ne parviens plus à répondre à chacun individuellement. C’est pourquoi je vais mettre en place des F.A.Q. régulières : je me suis aperçue que certaines questions revenaient régulièrement, j’espère ainsi satisfaire la curiosité de quelques-uns.

Quant aux lecteurs qui me laissent des messages pour me faire part de leur enthousiasme, de leurs encouragements et leurs conseils, je leur adresse un grand, grand MERCI. C’est très motivant d’écrire pour un public aussi réceptif !

6 pensées sur “Foire aux questions”

  1. Bonjour !

    Déjà, j’adore vos livres, je vais bientôt commencer le tome 3 ! Thorn et Ophélie sont géniaux, et l’univers de la Passe-Miroir est si original et bien ficelé qu’on ne demande qu’une chose : s’y replonger, encore et encore !

    J’ai toutefois une question qui me taraude, avec deux amies également fans de vos livres, nous avons essayer d’y répondre en relisant les deux premiers tomes, mais impossible… et l’une d’elles ayant lu le troisième, elle nous a affirmé que la réponse ne s’y trouvait pas non plus… donc voilà -attention spoil !- : comment la mère de Thorn a-t-elle pu avoir les souvenirs de Farouk ? On sait qu’elle a transmise sa mémoire à Thorn et que Thorn revit ces souvenirs de manière assez nette, via les bribes du tome 2, mais à l’origine, comment a-t-elle pu les avoir ?
    Voilà juste un petit point que j’aimerai éclaircir, car il m’agace assez ! ^^

    Bonne journée à vous et que l’écharpe vous accompagne !
    Stéphanie

  2. Hey j’adore littéralement vos livres, ça fait longtemps que je n’avais pas aimé un livre ( et la suite ) à ce point ! Ça fait tellement du bien de pouvoir s’échapper de sa vie avec un livre que dès qu’on l’ouvre on soit transporté et qu’on oublie le reste ! Vraiment merci pour ça ! Ça fait du bien de pouvoir oublier. En plus on est tellement transporté qu’on a pas l’impression de lire c’est bizarre je sais mdr
    En vrai je pourrais parler de ces livres pendant des heures et des heures ! En tout cas je trouve ça trop cool que vous soyez aussi présente sur les réseaux et tout !
    Enfin bref encore merci et j’attend le 4 avec impatience

  3. L’inspiration se trouve à l’intérieur de soi-même avec le coeur et l’esprit…
    Je vous remercie pour toute l’inspiration que vous m’avez donner grâce à votre série « Les fiancées de l’hiver  »
    Merci. Merci. Et mille fois merci 😉
    Je ne sais comment exprimer ma gratitude pour tous ce que vous avez fait pour moi avec votre livre !! 🙂
    Encore des millions de mercis pour tous 😀
    Bisous Ewaëlle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *